Girolamo PESCI (1684-1659)

Lot 173
Go to lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
Result without fees
Result : 50 000EUR
Girolamo PESCI (1684-1659)
Venus Couchée des collections du roi Stanislas II Auguste de Pologne au palais Pod Blach? à Varsovie Huile sur toile Inscription: numéro d'inventaire 1265 peint en rouge en bas à droite sur la toile Cadre en bois doré au monogramme S.A.R. sous couronne pour Stanislas Augustus Haut.: 95 cm - Larg.: 114 cm Cadre en bois doré au monogramme S.A.R. sous couronne pour Stanislas Augustus Rex, soit Stanislas II Auguste roi de Pologne. Il est à noter que ce monogramme reprend exactement celui créé en 1764 par Jean-Baptiste Pillement (1728-1808) pour l'avènement du roi Stanislas Auguste.(1) Mentionnée dans le « catalogue des tableaux du roi » Stanislas Auguste, réalisé en 1795, par Marcello Bacciarelli surintendant des Bâtiments du souverain, sous le n°1265, Peschi (soit Girolamo Pesci): Vénus couchée provenant du palais Pod Blach?.(1) Elle paraît être la seule et unique oeuvre de cet artiste qui fit partie des collections du roi de Pologne. Provenance: -collection de Stanislas II Auguste Poniatowski, dernier roi de Pologne, au Palais Pod Blach? à Varsovie -collection du prince Joseph Poniatowski au Palais Pod Blach? à Varsovie -vendu en 1816 à Blazowski Le caractère totalement inédit de la découverte de la provenance de ce tableau s'avère un témoignage exceptionnel et émouvant de ce que fut la collection de peintures du roi Stanislas Auguste, une des plus importantes et parmi les plus représentatives des grands maîtres de la peinture européenne au XVIIe et au XVIIIe siècle. Un ensemble unique, constitué par un des plus grands collectionneurs de son temps, qui ne survécut pas à l'abdication du souverain en 1795 et fut livré à la vente. Le roi Stanislas II Auguste de Pologne commença sa collection dès le début de son règne en 1764, à partir de quelques dizaines de tableaux venant des collections d'Auguste II et d'Auguste III ou de ses premiers achats. Grâce à son avènement, le souverain fut en mesure de satisfaire ses propres goûts en constituant une collection royale inspirée
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue