• United-Kingdom

D'après Louis-Marie-Jean-Baptiste Atthalin…

Lot 55
400 - 600 €
Résultat: 400 €

D'après Louis-Marie-Jean-Baptiste Atthalin…

D'après Louis-Marie-Jean-Baptiste Atthalin (1784-1856)

Le duc d’Orléans et sa famille en promenade devant Orléans House

On reconnait, dans la calèche aux armoiries des Orléans, Louis-Philippe, duc d’Orléans et futur roi des Français, son épouse Marie-Amélie et sa sœur, Madame Adélaïde.

Gravure en couleurs par Joseph-Constantine Stadler ayant pour titre : VUE DE LA MAISON OCCUPÉE PAR S.A.S. MONSEIGNEUR LE DUC D'ORLÉANS À TWICKENHAM EN 1815 ET 1816

Ht. 48.5 ; L. 80cm

Le château de Twickenham, autrement connu sous le nom d'Orléans House, fut la demeure du roi Louis-Philippe et de sa famille de 1814 à 1817 puis de son fils le duc d'Aumale de 1852 à 1871. Orléans House dont il ne reste aujourd'hui que la tour octogonale est, avec le château de Claremont, l'une de deux demeures d'Angleterre parmi les plus emblématiques de l'histoire de la famille d'Orléans. Louis-Philippe Ier y était si attaché que lors de sa visite à la reine Victoria en 1844 à Windsor, il revint planter un arbre dans le parc de son ancienne résidence d’exil. A la chute de la Monarchie de Juillet, le duc d'Aumale s'installa dès 1852 à Orléans House dont il fit l'écrin de ses collections aujourd'hui conservées au musée Condé à Chantilly, y recevant tout ce que l'Angleterre et le monde entier comptaient d'élites politiques et intellectuels, de nombreuses fêtes et événements familiaux des Orléans y furent célébrés en présence de la reine Victoria et ce jusqu'en 1871, date à laquelle le duc d'Aumale rentra en France après l'abrogation de la première loi d'exil.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue