• United-Kingdom

Domaine royal de Randan, 1876 Gabriel Tardif…

Lot 2.bis
200 - 300 €

Domaine royal de Randan, 1876 Gabriel Tardif…

Domaine royal de Randan, 1876

Gabriel Tardif (1832-1905), inspecteur des Domaines de Montpensier et de Randan :

23 L.A.S. à Rafael Esquivel, chef de la Maison de Mgr le Duc de Montpensier, formats divers et en-tête de l’Inspection du Domaine de Randan (Travaux, réparations, dépenses, chasses..).

Extrait lettre du 20 mars 76 : « […] Comme vous me le demandez, j'ai l'honneur de vous rendre compte des travaux exécutés ou à exécuter, dans le Domaine de Randan, sur les ordres de SAR. Les peintures à la colle dans le 1er Vestibule ou marquise ne sont pas encore finies, les peintres, fort occupés ailleurs, ont chargé un de leurs jeunes ouvriers, de gratter les parties endommagées, de manière à pouvoir profiter de quelques rayons de soleil pour appliquer leurs peintures. Le 2ème Vestibule est complet et d'un effet parfaitement réussi. L'Antichambre ronde est terminée. Il ne reste plus à faire dans le couloir du Secrétaire et du Salon de Madame, que les filets. Dans le Salon du Roi, tous les meubles et tentures sont prêts à placer, mais ils ne le seront qu'après l'application d'une dorure partielle ou complète, selon les besoins, sur les nouveaux cadres, travail qui serait déjà exécuté si David n'avait été atteint d'un rhumatisme aigu. Dans les appartements du Prince Louis (décédé à Randan le 21 mai 1874), une main de peinture avait été jugée nécessaire, elle ne sera donnée, comme ouvrage minime, qu'après tous travaux pressants.

Dans le cabinet du Roi, on fera aussi les petits raccords de papiers. Les anneaux, devant supporter le câble ou main courante de l'escalier d'honneur, sont posés ; le tapissier n'y adaptera le câble, dans la crainte d'avaries que pourraient causer les mains des ouvriers, qu'au moment de l'arrivée des Princes. Toutes les tentures sont prêtes dans le Salon de la Tour de Madame; il n'y a encore que deux couches de peintures, les autres ne seront données qu'au moment où le froid et l'humidité auront cessé. Les fauteuils, chaises et canapés sont garnis et prêts à être couverts, dans trois jours ils seront terminés; la toilette est posée dans le cabinet. Les stores sont commencés; les ferrements ne sont pas encore tout à fait prêts; du reste il serait impossible de les appliquer par un temps pareil. Dans le grand escalier, les peintures faux bois sont faites ; pour les peintures murales, on est obligé d'attendre un ordre pour les exécuter ; j'ai vu un essai de couleur rouge, plus brun et plus mate, mieux réussi que celui qui avait été présenté à Mr Esquivel et Mr Sanson. Les appartements de Mr de Latour sont prêts, les plinthes seules restent à peindre, on est obligé d'attendre que les parquets soient encaustiqués. Dans le vestibule de l'entrée des grands Salons toutes peintures sont finies, le vernis n'y sera appliqué qu'en bon temps. Dans la Salle à Manger les ferrements, entièrement réparés, seront placés aussitôt les vitrines nettoyées et réparées. Dans le vestibule des cuisines, le couloir de l'argenterie et de la Salle à Manger, le passage Vitré des cuisines et les cuisines elles-mêmes, ont reçu leurs peintures à la colle ; malheureusement les taches occasionnées par l'humidité, reparaissent presque partout, mais elles sont bien moins désagréables à l'oeil qu'auparavant. Le grattage du grand corridor des cuisines et du vestibule de la Chapelle est opéré, sous peu de ours les peintures y seront appliquées. Le canal extérieur des cuisines est achevé. Mr Esquivel avait ordonné de passer à l'huile et en couleur, deux couches, les planchers des chambres de la Vacherie et des écuries. Le grand canal ou égout, menant les eaux à l'étang de la Barrière, ne pourra être complété qu'une fois l'étang vidé en faible partie. Les loges forestières du rond de la Chaine et des Coins, me semblent devoir être prêtres à l'époque fixée. Le vernissage des meubles sera terminé dans trois jours. Les peintures des grandes dépendances pourront être commencées qu'en bon temps […]. »

Extrait lettre du 29 avril 76 : « […] J'ai l'honneur de soumettre à votre approbation le projet d'avis relatif à la visite des Châteaux et Parcs de Randan et Maulmont. Ce projet diffère peu de celui que SAR a bien voulu me laisser; cependant, j'ai ajouté les Jours de fête et jours de foire, comme cela existait l'an dernier, aux jeudis et dimanches. Outre cet avis général, qui, après votre approbation sera distribué aussi largement que possible dans Vichy et qui sera mis à l'entrée des Châteaux, je ferai mettre écrit à la main, un avis particulier ainsi conçu : "Les personnes qui se promènent dans le Parc sont priées de ne pas cueillir de fleurs, de ne pas s'écarter des allées, de ne point entrer dans les prés ni marcher sur les gazons. Les personnes qui ne suivraient pas ces recommandations s'exposeraient à se voir interdire la promenade" [...]. »



Camille Aufauvre, garde général et comptable du Domaine de Randan :

13 L.A.S. à Rafael Esquivel, chef de la Maison de Mgr le Duc de Montpensier, concernant les comptes de gestion du domaine de Randan.



Rafael Esquivel, chef de la Maison de Mgr le Duc de Montpensier :

26 brouillons autographes à Gabriel Tardif, inspecteur des Domaines de Montpensier et de Randan, et à Camille Aufauvre (1), garde général et comptable du Domaine de Randan, ayant pour sujet la gestion quotidienne du Domaine de Randan : « Paris, 12 mai 1876, la rectification fait par Hippolyte du plus grand des cadres du salon des rois ... ».



Monsieur Dulac, administrateur des Biens et Affaires de la Maison d’Orléans :

7 L.A.S. relatives aux comptes de gestion du domaine établis par Camille Aufauvre.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue